Aller en bas
avatar
Mind
Messages : 1
Date d'inscription : 11/02/2019

Feuille de personnage
Fonction - COP:

Une Journée en Enfer Empty Une Journée en Enfer

le Ven 22 Fév - 21:45
J’émerge lentement…

J'ouvre les yeux, encore assommé par un choc inconnu. Tout en me frottant le visage, j’ouvre ma Mobiglass avec empressement.

- « Fanny ! Localise moi ! »

==============================

Fanny : (Assistant personnel)

« Bonjour commandant,  début du rapport d’état : »

« Protocol de survie : Activé
« Oxygène restant : 13%
« Intégrité du casque : Défaillante »
« Energie du système de guidage : 2% »
« Température au sol : -17° »
« Pression : Faible »
« Oxygène : inférieur à 8% »

« Début du rapport de localisation : »

« Système : Stanton 1 »
« Astre : Aberdeen »
« Heure locale : 4h47 »
« Po…pul….tion…. »
« Arrêt du sy….tèm.. d..localisation, én…ergie insuffisa...t. »

==============================

L’énergie restante ne permettrait pas à mon assistant de navigation de fonctionner pour un éventuel retour, il venait de rendre l’âme. Un frisson parcouru soudain mon corps, le système de chauffage de la combinaison venait lui aussi de rendre l’âme. Ma priorité venait de se définir d’elle même : Trouver de l’équipement au plus vite.  

J’essayais toujours de regrouper mes pensées et mes derniers souvenirs pour y voir plus clair.

Mind :

- « HEY ! IL YA QUELQU’UN ICI ?! »
- « ESCOUADE FOX ICI MANTIS, REPONDEZ ! A VOUS ! »

==============================

Le silence face à ma question fit monter d’un cran mon sentiment de solitude, quand enfin, un dernier souvenir cinglant parcouru mon esprit. Je ne pu m’empêcher de commenter à haute voix :

- « Lâcher un EMP en plein centre ville, c’était un peu osé...  »
- « Si seulement l’escorte prévue avait été au rendez-vous, je serais entrain de siroter un bon Rhum sur le pont d’un 890, ou mieux ! »

==============================

En me relevant, m’appuyant sur le siège éjecté en lambeaux, je vit les restes du Aegis Warlock qui m’avait servi à désactiver les systèmes de sécurité du central. Tout en me remémorant le casse, j’espérais que le Avenger Titan du transporteur avait pu faire son travail et qu’au moins la caisse contenant les infos avait été récupérée.

Malgrès l’aspect catastrophique de la mission, le transporteur lui, n’était pas au courant du casse, Je devais le retrouver dans la soirée non loin de Lorville, au Khan’s Pub. Si je parvenais à récupérer les datas, ma survie était assurée.

En me tournant pour contempler les restes de mon vaisseau, je senti l’odeur acre du carburant quantum mélangé aux corps brûlés. Ça ne venait pas de mon vaisseau alors d’ou ?

En inspectant l’horizon, je découvris les restes fumant d’un vaisseau à quelques centaines de mètres d’ici, je pouvais reconnaître la forme d’un Valkyrie. Il n’était pourtant pas aux couleurs de l’armé mais des dizaines de militaires de l’UEE gisaient sur le sol, carbonisés.

Quand soudain...




Tout en m’extirpant des restes, j’entendis soudain une sirène au loin, En ajustant mon regard avec le son, je pouvais discerner une lumière orange, à quelques centaines de mètre au sommet d’un petit bâtiment trapu et compact.

Mind :

- «  HAHA ! Mais oui ! Les abris anti-atomiques de l’UEE !

==============================

Les abris avaient été construits dans les années 2800 suite aux premiers conflits contre les Vandull, l’UEE prévoyant des frappes sur les lunes de Hurston.  Aujourd’hui, personne ne savait si il étaient encore fonctionnels, Celui à côté de ma position venait de s’activer suite à détection du souffle généré par la frappe de l’Eclipse.

Une Journée en Enfer Screen10

Mind :

- « Ces bunkers d’urgence hébergent normalement un Dragonfly. Voilà peut être ma porte de sortie ! »

==============================

Le pilote de l’Eclipse lui était reparti, certainement en déclarant la mission accomplie, j’avais donc un peu de repit. Enfin, jusqu’a la fin de ma réserve d’oxygène ou la rupture de mon casque… Je n’était pas encore tiré d’affaire…

Un sourire parcouru mon visage lors de mon entrée dans le Bunker... Il était là ! Dans un sale état mais… Je me souvenait très bien des leçons de mécanique enseignées par Druss, Il y’a quelques années sur Levsky. Après quelques heures, à regrouper des pièces pour remettre en état le DragonFly et lui donner assez de puissance pour sortir de l’orbite il me fallait répondre à un autre problème : La combinaison.

Dans un tel état, ma combinaison était impossible d’assurer mon voyage, la faible atmosphère d'Aberdeen ne poserait pas de problème, mais l'entrée sur Hurston serait fatale. La vitesse allait aggraver les dégâts de mon casque à coup sur et la chaleur finirait le travail, il me fallait un équipement lourd.

Je savais que ces bunkers avaient des équipements militaires lourds, pour d’éventuelles sorties post frappes nucléaires, il me fallait trouver un moyen d’entrer dans la salle d’arme.  
Un bon vieux coup de fusil Karna dans la serrure mis la porte en erreur, m’ouvrant l’accès et inscrivant un nouveau sourire sur ma figure noircie par la graisse.. J’avais maintenant une combinaison lourde et un moyen de locomotion à qui j’allais bientôt infliger les pires sévices. Une sortie et entrée atmosphérique sans carrosserie, ça paraissait un peu une course à la mort, mais c’était toujours mieux que de crever ici.

Après de longues heures de travail, tout était prêt...

Mind :

- « Aller, mon gars, tu peux le faire ! »

==============================

La main tremblante, en m’imaginant la suite... je finis par reprendre mes esprits tout en activant à fond d’un coup franc la poignée du DragonFly.

Ce dernier n'étais plus très fiable et volait très mal, mes modifications de puissance n'étaient pas vraiment optimisées. Les leçons de Druss étaient bien loin maintenant.

Mind :

- « WHOUOUUUUU VAZY MON GROS, RAMNENE MOI A LA MAISON ! »

==============================

Une Journée en Enfer 08-l9l11

Après quelques efforts et une trajectoire de vol douteuse, le plus gros du travail était fait, la sortie d’Aberdeen, le voyage jusqu’a Hurston dans le froid glacial de l’espace. La rentrée atmosphérique sur Hurston serait le plus dure, je le savais.

Une Journée en Enfer Drake_10

Après quelques minutes de vol et beaucoup d'efforts.... Je me rendais compte que j’avais certainement sous-estimé mes capacités à tenir cet engin de mort à travers 100 kilomètres de rentrée atmosphérique sur Hurston et mes muscles commençait à me lâcher, la température était insoutenable, les composants du vaisseau lâchaient 1 par 1 arrachés par le vol ou en surchauffe.

L’altimètre indiquait 15 000 mètres avant la surface, J’avais grossièrement estimé la localisation d’un quartier peu recommandable de Lorville ou je savais que même en cas d’atterrissage catastrophe, les gens du coin ne poseraient pas trop de questions. Et le bar ou je devais rencontrer le transporteur n’était pas loin. Cet homme avait sans le savoir, les preuves de ma liberté entre ses mains, il fallait à tout prix que je sois au rendez-vous !

J’étais par contre, beaucoup moins sur de mon atterrissage, les réacteurs étaient déjà bien au de la des limites de surchauffe, le Spacebrake risquait de déclencher l’arrêt des systèmes. Il me fallait désactiver l’ordinateur de bord. Impossible de le désactiver en vol à la main, je devais trouver une autre solution.  L'altimètre indiquait maintenant 3000 mètres il me fallait agir , saisissant mon arme de poing, je mis un coup de crosse franc dans le module de contrôle.

- «  PAF »

Système de vol du Dragonfly :

- « ! Alerte ! Défaillance majeure des systèmes de contrôle, 5 Secondes avant l’arrêt des systèmes »

==============================

Mind :

- « EHHHH MERDE ! FOUTU SOFTWARE DRAKE LOW COST ! »

==============================

J’avais maintenant 5 secondes pour profiter du Spacebrake sans limitations de l’ordinateur de bord. Après çà, le vaisseau allait devenir l’équivalent d’une pierre lancée à toute vitesse vers le sol. Je mis donc tout mon poids vers l’arrière et inspirat un grand coup avant d’activer le Spacebreak.

Après une décélération à vous plaquer les yeux au fond des orbites et la perte de mon réacteur droit qui avait choisi de prendre sa propre route,  je n'avais aucune idée de la vitesse à laquelle j’arrivais, lutant pour ne pas perdre connaissance.  

Depuis quelques centaines de mètres, je percevais une lueur qui m'intriguait à travers le brouillard de pollution :  irrégulière, entourée d'étincelles, puis soudain, une inscription :

« Khan’s Pu.... (le reste était arraché)»

Mind :

- « J’y suis ! »
- « HAHAHA ! J’y suis arrivé ! »
- « Allez vous faire foutre ! je crèverais un autre jour ! »

==============================

Sous l'effet de l'euphorie, j'avais oublié l'espace d'un instant ma vitesse, encore bien trop rapide pour un atterrissage, même d’urgence. J’entrepris une manœuvre de la dernière chance, basculant violemment le DragonFly pour ralentir et éviter la devanture du bar.

Ce dernier lancé dans une vrille percuta un mustang miteux garé devant le bar avant de s’embraser, m’éjectant de la selle par la même occasion. Le DragonFly avait tapé dans l’aile droite du mustang, arrachant par la même occasion une partie du mur du bar.

A travers le mur en lambeaux, on pouvait apercevoir la clientèle du bar, encore abasourdie par la situation.

Je me disais que j'aurais pas trop de mal à convaincre le propriétaire du mustang que ce dernier était déjà bon pour casse. Mais le barman lui je le connaissais... Et si il y a bien quelqu'un que je craignais pour ses réactions nerveuses c'était Khan, le taulier du bar que je venais de défoncer.

Pour ne rien arranger à mon entrée discrète, Le réacteur droit qui s’était décroché 2 kilomètres avant le crash, traversa la façade du bar comme une balle, avant de s’arrêter net dans le mur en béton du fond. libérant un amas de fumé considérable dans l’établissement.

Une fois la fumée retombée, je m'aperçu des dizaines de regards chargés de haine et d’étonnement fixés sur moi, encore assis dans les décombres, la combinaison fumante et rougie par mon entrée atmosphérique.

Malgré la scène apocalyptique, j’étais en vie… Et sur place au rendez-vous !

Après cette journée en enfer tout ce que je voulais c'était, ma caisse remplies d’infos, un peu tranquillité et une bonne bière !

Les gars à l'intérieur du bar ne seraient eux, certainement pas du même avis...

En me relevant difficilement, toujours sous l’euphorie de ma survie, j’arborais un sourire franc

Mind :
-  Hello les gars ! Wow, fait chaud ici non ?!

En croisant le regard enflammé de Khan

-  Hey Khan ! Bon je sais ! Je sais ! J'ai déconné !
-  Mais au cas ou tu m'accorderais une dernière volonté avant de m'abattre comme j'ai abattu ton mur et sans que j'ai le temps de t'expliquer...  
- Je dis pas non à une bière bien glacée !

==============================
Druss
Druss
Messages : 3
Date d'inscription : 21/02/2019

Une Journée en Enfer Empty Re: Une Journée en Enfer

le Sam 23 Fév - 7:09
Un choc formidable, une sensation étrange ou le temps se fige, l'avant d'un Dragonfly pénétrant le mur juste a sa gauche, scène surréaliste.

Pendant l'impact Druss sorti Instinctivement  la seule chose qui lui venait a l'esprit:

"Put...ain Mer..."

le gout amer et métallique du sang chaud , la vision trouble,  la panique ancestral de l'humain s’accrochant à la vie, le silence ...

"Je... merde... "

Reprenant péniblement ses esprits Druss essaya de se lever mais rechuta lamentablement sur quelque chose qui amorti sa chute, étonnamment doux et moelleux.

" Mon  p'ti gars, me semble pas que qu'tai payé pour ça!"

La fameuse matrone du bar! Décidément cette journée allait être foutrement merdique.
Kross
Kross
Messages : 95
Date d'inscription : 21/10/2018

Une Journée en Enfer Empty Re: Une Journée en Enfer

le Dim 24 Fév - 15:34
[voir le lien de l'intro de Druss sur le lien ci-dessous... qui décrit également les quelques minutes dans le bar qui précèdent l'explosion... car les 2 intros de "Druss" et "Mind" se rejoignent à ce moment précis en une seule intro commune.]
http://cop-qg.forumactif.com/t63-encore-un-plan-merdique-de-vanduul
Kross
Kross
Messages : 95
Date d'inscription : 21/10/2018

Une Journée en Enfer Empty Re: Une Journée en Enfer

le Dim 24 Fév - 16:04
Tous les gens dans le bar étaient au sol et commençaient juste à reprendre leurs esprits... sans trop de blessés apparemment... sauf un !

Khan se sortit d'un tas de poussière et de débris... le regard hébété par incompréhension de la scène de chaos...
Puis il se leva péniblement... un morceau de barreau en métal qu'il tenait au moment de la seconde explosion s'était planté dans son bras droit !

Tout était flou pour lui... rien de compréhensible... un bruit de tambour résonnait encore dans son crâne...
Quand, du calme après cette tempête, sortit un son a peine audible pour lui... des mots en caisse de résonance venaient d'un homme près de la dragonfly bousillée...

Trébuchant et hébété... Khan fit 2 pas en avant, à la manière d'un zombi... le second d'ailleurs n'avait pour but que d'éviter de tomber...
Prenant de son bras gauche son canon scié attaché le long de sa jambe droite, il le sorti d'un seul coup dans un grand geste en arc de cercle passant devant lui... et une 3e explosion (à peine moins forte que les 2 première ^^) fit sortir une flamme du cannon au moment ou l'arc de cercle désignait vaguement "Mind"... une charge "non-conventionnelle" venait de finir sa course dans le plafond, rajoutant un peu de poussière à la scène de chaos.

Puis Khan retomba au sol lors de son "3e pas"... perdant connaissance en se cognant la tête sur un bloc de béton, qui eu raison de l'ours déjà blessé.
Druss
Druss
Messages : 3
Date d'inscription : 21/02/2019

Une Journée en Enfer Empty Re: Une Journée en Enfer

le Dim 24 Fév - 20:45
Encore secoué par le choc, Druss se dégagea péniblement du confort précaire de son " support de fortune", les jurons  délicatement susurrées par ledit support accélérant sensiblement la manœuvre.

Dans la foulée, le son caractéristique de l’indémodable canon scié, l'arme antique et ô combien emblématique de l’espèce humaine, résonna délicatement juste derrière lui.

"Ecoute moi bien espèce de propre a rien, si ya bien une vérité dans tout le système, quand t'entends cette musique la, t'allume les moteurs et tu passe en quantum morveux, ramène moi donc une bière!"

La seule phrase sensé que son ivrogne de grand père avait jamais prononcé, assurément!

Le gars fortement baraqué qui venait de se présenter quelques secondes avant comme le Khan s'était écroulé, la rafale de l'arme ravageant le plafond.

Malgré la situation chaotique, il se surprit a sourire en se remémorant le vieux regardant des films ringard du tout début du cinéma, du 22eme siècle? Oui c'est ça! Il avait quand même été un peu a l'école! Harrissa Jones? eu..non...Oui le thermitathor!  C'est ça le type au fusil! Y'avais un lien avec les antiques croyances Terrestres il en était sur.

"Rien de cassé en tout cas, profitons en pour s’éclipser discrètement de ce foutoir!"

La fumée du crash commençant a se dissiper, il se releva et contempla la scène: un amas de décombres d'ou se relevait péniblement les clients du bar, la mine franchement patibulaire.

Son regard se concentra sur le type trônant  théâtralement au milieux des décombres.

Fumant et hirsute, sa combinaison en lambeaux il arborait un sourire jovial reconnaissable parmi tant d'autres!

Emporté par la joie de revoir son vieux pote d'enfance perdu de vue depuis des années Druss lâcha un tonitruant :

"Mind c'est toi? Oui c'est bien toi! mon vieux salaud, comment veux tu que j'oublie ta sale tronche de Tevarin!"
Contenu sponsorisé

Une Journée en Enfer Empty Re: Une Journée en Enfer

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum